Le foot la vraie innovation grenobloise

648x415_grenoble-s-players-celebrate-after-winning-the-french-cup-round-of-32-football-match-between

Retour sur la belle victoire footbalistique du petit poucet grenoblois. Le GF 38 a réalisé un exploit sportif  en éliminant en 32ième de finale de la coupe de France le leader la ligue 1 l’ogre marseillais : du jamais vu.

Repris en coeur dans les journaux nationaux comme l’Équipe, pendant une journée, nous volions à Paris son appellation de capitale de la France. Bref, nous étions au coeur de l’actualité !

Étonnamment nos amis de Place Gre’net n’en ont pas parlé. Ils préfèrent des sujets de plus haute volée intellectuel comme la baisse de crédit des musiciens du Louvre ou le dossier du Center Parc.

Pourtant il y a tant à dire…

Le GF38 la startup grenobloise d’avenir

Pendant qu’une startup grenobloise Hexo+, le faiseur de drone, participe à la ligue des champions du digital (autrement dit le CES de Las Vegas). Il y en a une qui cartonne à domicile. Je parle tout simplement du GF38. À la recherche d’un modèle économique depuis plusieurs années (Ligue 1 puis descente en enfers : la CFA). Et, il est toujours vivant dans un stade qui vibre mais qui manque de résonance.

Et seul le foot peut arriver à fédérer autant (nous parlerons de Charlie Hebdo dans un prochain article). Bien évidemment certains me répondront qu’il y a eu des débordements et qu’un bar a été saccagé par des supporters marseillais.

Aujourd’hui, des équipes américaines de football américaine s’entraînent déjà avec un drone permettant de mieux visualiser les déplacements des joueurs. Je m’interroge alors sur le fait que les sportifs grenoblois en foot ou en rugby ne bénéficient pas encore de cette technologie.

Cela pourrait être un challenge plus qu’intéressant pour ces deux mondes. L’innovation intégrerait le monde sportif : le sportech.

Grenoble : le foot et l’innovation

Mais redescendons un peu sur terre… L’exploit de nos amis footballeurs a surtout permis au peuple grenoblois de se sentir fiers.

Car finalement, nous pouvons être heureux d’avoir un maire écolo, la sillicon valley du web, une ville sans pub, des sportifs qui ont des tripes…

Alors que manque-t-il à Grenoble pour décoller enfin et devenir un égal de Barcelone. Ok, pour le soleil et la plage, nous ne pourrons pas faire grand chose… encore que.

Il manque, à mon humble avis, ce côté frondeur et impertinent qui pourrait faire toute la différence. Aujourd’hui, l’innovation s’articule dans la prise de risque et la création d’un modèle qui n’existe pas… tout cela avec un soupçon de légèreté. Bref, sans se prendre au sérieux.

Pendant longtemps la capitale des Alpes a été qualifiée de laboratoire. Aujourd’hui, l’expérimentation peut s’effectuer à grande échelle. Il convient simplement de décloisonner les différents acteurs : sportifs, politiques, universités, startups…

Cette utopie est-elle réalisable… en même temps si on m’avait dit que nous aurions un maire vert… je ne l’aurais pas forcément cru et pourtant…

 

 

À propos de

Fondateur de l'agence de communication Fashandy, féru d'innovations et de FashionTech, spécialiste de branding, je propose une approche originale de la communication. Envie de dénoter et d'attirer de nouveaux clients ? Rencontrons-nous !

1 Commentaire

  1. forzagrenoble /Reply

    Cela m’amuse toujours cette recherche de la performance absolu … un drone dans un article de football. La veille technologique pour faire hype et branché. Bientôt un progiciel pour écrire des poèmes 😉

    Quand un type comme Platini par son expérience et son ressenti d’un seul regard dans les vestiaire ou lors d’une visite sur un site d’entrainement est capable de cerner qu’une équipe va perdre …

    L’humain, le facteur humain

    nb : le GF38 a défaut de drone pour les aider lors de leur entrainement est en 4e division.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *